Today Vivre

La dernière ligne droite.

4 avril 2016
belles-lumieres_mademoisellemyu015

« Cours Forest, Cours ! »

Mince, j’ai un point de côté…

J’ai décidé de poser quelques mots ici ce soir. Par besoin, par manque. Ce petit espace me manque, mon petit chez moi virtuel. Et puis il y a vous. Vous me manquez. Parce qu’un petit nid qu’on décore avec son coeur, est beaucoup moins agréable sans d’autres personnes pour le partager avec nous. Et ici, c’est un peu chez vous, c’est beaucoup chez nous.

Mais, vous savez, les fins d’années étudiantes sont comme des fins de marathons. Vous avez l’impression que vous vous êtes vidé de votre énergie pour réussir à courir les kilomètres d’avant, et pourtant, c’est à la fin qu’il faut tout donner, au moment où vous n’en pouvez plus, lors de la dernière ligne droite. Cette ligne droite qui paraît impossible à atteindre : nos jambes ne nous portent plus, notre coeur s’emballe et cogne à nos tempes, notre corps entier n’est que sueur, notre vision est trouble et notre volonté s’affaiblit à chaque nouvelle foulée. Et pourtant, oui, il faut tout donner, rester concentré, penser à l’arrivée et au bonheur que cela va nous procurer de l’avoir fait.

Alors, c’est vrai, mon esprit est quelque peu préoccupé ces derniers temps, quelque peu obnubilé par une seule chose : finir. En finir. Atteindre la fin, le dernier point. Sauter par dessus la ligne blanche tracée au sol, craquer la corde, courir la dernière foulée. Cette foulée qui n’aurait pas dû être la dernière, mais qui, cette année, le sera pour moi. L’avenir nous dira si elle était la dernière ou pas, de ces années de faculté.

Je vous avoue qu’il m’est très difficile de me concentrer malgré tout. Malgré l’idée grisante d’en avoir terminé. Et je procrastine un peu trop souvent, un peu trop longtemps. Et en même temps, je ne cesse d’y penser, alors forcément, rien de productif ne sort de mes activités. Imbécilité. Inefficacité. Je ne me félicite pas, non, non. Mais il est vrai que je suis à la fois si fatiguée par ces années, et en même tant si excitée et angoissée par l’idée de ma nouvelle vie, de mes nouveaux projets, que toutes les émotions qui m’envahissent en même temps, ont tendance à me déconcentrer. J’ai l’impression d’être cyclothymique, et je prends quelque peu conscience que ce trouble doit être réellement un enfer pour les personnes qui en sont réellement atteintes. Je passe de l’euphorie à l’angoisse, du rire au désespoir, de l’énergie débordante à l’épuisement. Alors, forcément, j’ai plus de mal à écrire. Mais ce soir j’avais besoin de vous écrire ces quelques lignes.

Vous dire que je suis toujours là, que je ne vous oublie pas, que les fins d’années, c’est toujours un peu épuisant, un peu stressant, un peu comme un marathon, et qu’il faut être un peu Forest Gump, ou Alain Mimoun. Alors je cours, plus ou moins vite, parfois, je triche un peu et je marche (et même je titube en penchant trop près du bitume… Rime digne d’un clip de rap français), puis, je recommence à courir et bientôt mon marathon va devenir un sprint. Et là il faudra plutôt que je sois un peu comme Usain Bolt (Ok, ok j’arrête mes comparaisons). Le dernier sursaut d’énergie avant le grand saut final, en espérant que la retombée sera douce et agréable, et la suite, prometteuse.

Entre temps, je ferai tout pour essayer de faire une petite pause de temps en temps pour prendre une belle gorgée d’eau, bien fraîche, revitalisante, et ce remontant, c’est vous. Vous écrire ici, vous inviter à nouveau dans mon petit nid, que j’essaye de rendre douillet et chaleureux, pour vous accueillir au mieux. Vous écrire, dès que je le pourrai, pour parler, comme toujours, un peu de tout et de rien, des jours heureux et des jours un peu pluvieux. Vous écrire des mots moelleux ou un peu plus nuageux.

Vous parler du précipice qui fait un peu peur, mais vous dire aussi que voler doit être un des plus grands bonheur.

Alors je vous dis à une prochaine pause, sur ce, je reprends ma course, un peu maladroite, un peu fatiguée, mais si proche de l’arrivée…

J’espère que vous allez bien ♡

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Jérémy 4 avril 2016 at 21 h 27 min

    La dernière ligne droite avant le bonheur, les derniers efforts avant de vivre pour toi et avant de pouvoir offrir tout ce que tu as dans ton cœur ♥

    • Reply Melle Myu 6 avril 2016 at 12 h 14 min

      Mon chaaaaaaaat, j’espère que je vais pouvoir réaliser tous mes rêves, et pouvoir offrir, comme tu le dis si bien, ce que j’ai dans le coeur <3
      Merci d'être là, sans toi je n'en serai pas là aujourd'hui <3

  • Reply Elodie 4 avril 2016 at 22 h 46 min

    C’est trop beau <3 <3 <3 #jesuisfan#cafaitdubientantdedouceur#hastagmania#acausedunweekenddeouf ^_^

    • Reply Melle Myu 6 avril 2016 at 12 h 16 min

      Non mais Elodie ! T’es trop un amour, t’es trop un ourson à la guimauve, et j’ai trop envie de te faire un câlin ! <3
      Et surtout... J'ai trop envie de te rencontrer !!!! Merci pour tous ces # de l'amour =^.^= <3

  • Reply Élisabeth 5 avril 2016 at 16 h 49 min

    Je me reconnais tellement dans tes mots :)

    • Reply Melle Myu 6 avril 2016 at 12 h 16 min

      Je m’en doute bien ma belle :)

    Leave a Reply