Look/Beauty Vivre

Brown is the new Alice

9 novembre 2015

« This way or that » – Cheshire, Alice aux pays des merveilles

« –Voudriez-vous me dire, s’il vous plaît, par où je dois m’en aller d’ici ?
-Cela dépend beaucoup de l’endroit où tu veux aller.
-Peu importe l’endroit…
-En ce cas, peu importe la route que tu prendras.
-… pourvu que j’arrive quelque part », ajouta Alice en guise d’explication.
-Oh, tu ne manqueras pas d’arriver quelque part, si tu marches assez longtemps
. » – Lewis Caroll

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree002

Cette si jolie robe bleue est unique, et vient du super magasin d’Emilie, BLOW UP (et, vous vous souvenez, je porte aussi les vêtements de sa boutique dans cet article sur les looks vintage spécial rentrée ❤️ )

Je suis fascinée par  le monde d’Alice. Depuis pas mal de temps maintenant. Un de mes films préféré est d’ailleurs le Alice in Wonderland de Tim Burton que, pourtant, peu de personnes apprécient. Mais, pour ma part, je pourrais le regarder en boucle. Je me sens chez moi dans cet univers, comme si je le connaissais, comme si, moi aussi, je m’y étais déjà perdue un jour.

Lorsque j’étais petite, étant enfant unique, je me racontais beaucoup d’histoires seule, dans ma tête, où en les narrant à haute voix. Je me réfugiais dans un monde imaginaire le plus souvent possible. Je trouvais mes mondes bien plus beaux et magiques que ce que la réalité me proposait. D’autant que l’école a été un enfer jusqu’à mon année de CM1… Alors mon imagination était mon refuge, la bulle protectrice et rassurante que je m’étais créée pour échapper à cette réalité trop pénible. Et heureusement, j’avais mes parents, qui étaient là pour entretenir ces belles créations qui fusaient de mon esprit. Ils entretenaient mon imagination en me berçant de contes, de légendes, de mythologie, en m’encourageant à créer des histoires, à dessiner des univers inconnus. Et ce sont mes meilleures souvenirs, avec nos voyages réguliers à travers le monde. Malheureusement, arrivée à l’adolescence, quelque chose s’est brisé. La honte est apparue, massivement. J’avais honte de moi, j’avais peur du regard des autres et je crois que je peux toujours le dire au présent. Elle est peut-être un peu moins forte, mais toujours ancrée. Et avec cette honte, une partie de mon imagination, de mon esprit libre, empreint de mondes enchantés, s’est envolée… C’est comme si j’avais perdu une part de moi.

Puis, il y a une mon année de 1ère L, où, grâce à ma professeure, ce morceau de moi est revenu, timidement puis avec un peu plus de force. Ce fût une de mes plus belles années, j’étais tellement heureuse de me sentir à nouveau « un peu plus » moi-même. De plus, c’est cette année là que le film de Tim Burton est sorti. Ce fût également une révélation. Je retrouvais un univers semblable à celui de mon enfance. Et certains jours, j’écoute la musique Alice’s Theme en boucle, et c’est une des musiques qui anime le plus mon imagination. Elle me met même les larmes aux yeux tant elle s’insinue directement dans mes « tripes » et mon coeur, tel un filtre d’amour.

Et puis, avec mes études de psychologie, je l’ai vu, petit à petit, disparaître à nouveau. Si bien qu’après 4 années, je me suis effondrée. Véritablement. Je me suis perdue, comme Alice, mais dans un monde bien plus sombre. Je suis tombée dans un trou, mais qui n’était pas le terrier du lapin. Cela ressemblait un trou remplit de rien. De vide. Où l’imagination et la vie avaient été éradiquées. Je n’ai rien vécu de plus effrayant… C’était une forme de petite mort mentale. Je vous en reparlerai dans un autre article.

Et aujourd’hui, en moi, des choses bougent, changent et je commence à comprendre que je ne peux plus vivre sans la création, sans renouer avec mon imagination. Je ne suis pas une scientifique, je ne l’ai jamais été. Je suis une littéraire, une rêveuse, pure et dure. Une romantique, une amoureuse, une adoratrice des mondes merveilleux. Non, je ne suis pas déconnectée de la réalité, bien au contraire, je sais à quel point elle est difficile justement. Et c’est pourquoi j’aime de temps en temps la fuir pour me réfugier ailleurs. J’aime la fuir quelquefois, je l’admets, je ne m’en cache pas. Et j’espère un jour créer les univers que j’ai dans ma tête, visuellement. C’est vraiment mon rêve le plus profond. Que ça soit en photo, en film, grâce à la retouche, pour embellir cette réalité trop morne et lui donner un côté magique.

Après, ne vous inquiétez pas, je trouve qu’il y a également des choses merveilleuses dans notre monde. L’amour, le rire, l’amitié, la famille, la nature, les voyages, la musique… Je ne suis pas une autiste de la vie non plus ! Haha. Beaucoup de moments m’apportent du bonheur. Et je remercie les personnes qui savent m’en offrir, qui savent me donner de leur amour et me rendre heureuse. Ca n’a pas de prix <3. C’est juste que oui, certaines fois, la vie ne fait pas toujours rêver et que j’aime l’idée de pouvoir l’embellir.

Pourquoi avoir écrit tout ça ? En fait, j’avais un look à vous proposer, un look revisité d’Alice (vous commencez à voir le rapport ?). L’univers d’Alice m’inspirant énormément, je suis partie un peu plus loin que prévu ! Mais je crois que je suis peu faite pour écrire un petit texte de look tout simple. Ca peut m’arriver, si je ne suis pas trop inspirée, mais c’est vrai que j’aime écrire, et ce n’est pas pour rien que j’ai créé ce blog…

Donc, maintenant, après cette brève introduction… (LA BLAGUE), je vous présente le look revisité d’Alice au pays des merveilles. Une Alice brune, oui. Parce que pourquoi Alice serait forcément blonde ? En collaboration, une nouvelle fois, avec le magasin BLOW UP, qui vend des pièces vraiment uniques ! Si vous passez sur Aix, n’oubliez pas d’y faire un tour !

J’espère que ces quelques photos vous plairont ! Et j’espère également, un jour, faire un shooting complètement dédié à l’univers d’Alice, avec une ambiance de forêt magique, des créatures imaginaires et un chat au sourire en croissant de lune…

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree001

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree006

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree004

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree008

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree009

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree007

brown-is-the-new-alice_mademoisellemyu-vintage-special-rentree003

Et vous, vous aimez le monde d’Alice ?

Je vous embrasse, Myu ❤️

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Marion Paillettes 9 novembre 2015 at 21 h 55 min

    Petit bout par petit bout j’en apprends un peu plus sur toi et j’aime ça …
    Alice c’est mon histoire préférée de Disney déjà mais avant ça de Lewis Caroll
    Petite je lisais constamment le livre et passais le film en boucle … Je comprends tellement cette envie d’évasion et d’imaginaire … By The way t’es cute encore une fois dans ce look c’est tellement toi ❤️
    Mouak ma Poupee jolie

    • Reply Melle Myu 11 novembre 2015 at 15 h 41 min

      <3 <3 <3 ... C'est un univers vraiment marquant l'univers d'Alice. Je n'aime pas cette petite fille, mais j'aime ce monde dans lequel elle tombe, ce monde sans sens, sans explication, qui n'est qu'imaginaire. Il est fascinant.
      Et oui, j'ai tellement besoin de m'évader dans des mondes comme celui-ci, qui font rêver, qui déconnecte de la réalité pendant quelques instants, heures. Alors, on se comprends <3

      Merci ma Wedding, t'es adorable... Oui c'est vrai que ça me ressemble bien, en tout cas, ça ressemble à une de mes facettes :)
      Gros bisous ma Wedding, on se voit bientôt pour Thanksgiving, j'ai hâte ! <3

  • Reply Caroline 9 novembre 2015 at 22 h 10 min

    Et si la psychologie avait été un moyen détourner pour trouver au fond de toi le processus créatif qui t’anime?
    Laisse ce vent sensible et doux t’emporter dans les plus beaux songes pour colorer ta vie et la notre!
    Les réponses à nos questions ne sont bien souvent nul autre que création personnelle alors à l’image de Carroll Lewis qui écrivit en 1896 « on m’a si souvent demandé s’il y avait seulement une réponse à la devinette du Chapelier, que je peux tout aussi bien faire état de celle qui me paraît la plus appropriée:  »parce qu’il peut produire quelques notes, bien qu’elles soient très plates, et qu’il ne faut jamais le placer dans le mauvais sens! » » Cette réponse ne m’est toutefois venue qu’après coup, il n’était pas prévu, à l’origine, de réponse à le devinette. » l’après-coup te dira ce qu’il est le plus approprié mais le présent gardera la spontanéité originelle vecteur de ta créativité: laisses toi tomber dans le terrier, n’ai pas peur ma petite Alice/Myu et emporte nous dans ton univers!!
    Sincères Créatives pensées de ta danseuse 😉 <3

    • Reply Melle Myu 11 novembre 2015 at 15 h 46 min

      Oui, c’est ce que je me suis demandée. Surtout que, comme je le dis toujours, je ne crois pas au hasard. Donc, ce n’est en effet pas par hasard que j’ai fait ces études, que ça m’a amené à ces réflexions, que j’en suis là où j’en suis, que j’ai fait certaines rencontres…
      Et oui, L.Carroll est plein de sages paroles et en effet, l’après-coup va comporter son lot de questions et de réponses. Merci pour tes belles paroles ma danseuse, pour ton soutien, ta présence.
      Le lâcher prise est très difficile pour moi, moi qui aime tant contrôler beaucoup de choses (névrose obsessionnelle, bonjour). Mais oui, je me laisse de plus en plus tomber dans ce terrier et je sais, qu’une fois que j’en ressortirai, j’en serai changée…

      Je t’embrasse tendrement <3

  • Reply CATTA Patricia 9 novembre 2015 at 23 h 29 min

    Coucou,
    et bien moi je trouve qu’elle te va à merveille cette jolie robe bleue.. Et tu as raison quelques fois il faut savoir s’évader et rêver..
    Et je te souhaite vraiment de réaliser tout ce que tu as en tête.. Continue comme ça..Bisous;

    • Reply Melle Myu 11 novembre 2015 at 15 h 49 min

      Merci Patricia, j’avais vraiment eu un coup de coeur pour cette robe 🙂
      Et oui, il faut de temps en temps s’échapper de la réalité, c’est ce qui permet de libérer la créativité !
      Merci beaucoup, j’espère que j’y arriverai, oui.
      Gros bisous à toi !

  • Reply Jérémy 12 novembre 2015 at 12 h 26 min

    La plus belle de toutes ♥

    • Reply Melle Myu 16 novembre 2015 at 12 h 48 min

      Merci mon amour <3

  • Reply Ton ancienne CPE 22 novembre 2015 at 14 h 08 min

    Oui, tu es la plus belle, même au fond d’un terrier!!!!!!!!!

    • Reply Melle Myu 22 novembre 2015 at 17 h 28 min

      Merci mon ancienne CPE d’amour <3

  • Reply Detect 1 janvier 2016 at 20 h 46 min

    Le monde merveilleux de l’imaginaire et de l’extraordinaire.
    Est-il plus fiable de se fier à la réalité, complice de toutes ses complexité ? Ou est-il mieux de se soumettre à l’imaginaire, conjoint de tout les rêves éphémère ?
    Alice est une jolie fille, une fleur bleu certes mais qui montre que l’on peut s’attacher à un personnage aussi ouvert d’esprit ou d’imagination, tout comme toi Myu, une femme rêveuse et enthousiaste à l’idée de s’inventer son monde.
    MERCI Myu & Tim Burtun de nous rappeler ces couleurs que nous oublions ci-souvent et qui rend la vie plus belle que nature.
    Certes, la vie n’est pas un conte de fée mais elle pourrait être moins pire au vue de notre propre avenir…
    Bref, espérons le, que le ciel nous reflète ses plus beaux mystère et que la vie ressurgi de son passé verdoyant.

    • Reply Melle Myu 4 janvier 2016 at 21 h 58 min

      Oui, quel monde ! Il est si fabuleux ce monde plein de possibles et de créations incroyables, qui ne connaît comme seule limite, l’inimaginable.
      J’avoue que mon coeur balance entre la réalité et l’imaginaire. Je crois que ce que je préfère c’est lier ces deux mondes.
      Oui, Alice est pleine d’imaginaire, un imaginaire débordant, comme nous l’avons souvent enfant, et que nous perdons avec le temps, l’écoles, l’éducation. J’aime pouvoir retrouver et même retourner dans ce monde de temps en temps.
      En tout cas merci pour tes jolies paroles, je suis contente d’être comparée à Alice. Je me sens si proche de ce qu’elle s’invente, que ça ne peut que me toucher d’être vue un peu comme elle.
      Et je crois que oui, de temps en temps il faut mettre un peu de poussière de fée dans son petit déjeuner, pour affronter la vie qui n’est pas toujours belle.

      Encore merci pour tes commentaires ! 🙂

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.