Today Vivre

Ce que fait une femme lorsqu’elle est seule

30 mars 2015

Vous vous demandez, messieurs, ce que peut bien faire une femme lorsqu’elle est seule ? Comment s’occupe-t-elle lorsqu’elle n’est pas à portée de votre regard ? Que vous la laissez seule quelques heures ? Si cela vous intrigue, je vous invite à rester lire ce qui suit !

Vous vous demandez, mesdemoiselles, si on fait toutes pareil ? Si nous avons des névroses similaires ? Si vous avez besoin d’être rassurées, de vous dire que vous n’êtes pas toutes seules à faire certaines « petites choses bizarres », alors je pense que vous aussi cet article peut vous intéresser (même si vous ne rentrez peut-être pas dans tous les cas de figures, ou si vous avez d’autres névroses personnelles).

C’est parti pour un petit top 5 !

*

diptyque01

1.Espionner, ou comment se créer sa propre série tv : une femme adooooore espionner un peu la petite vie des gens. Retrouver des personnes sur Facebook, voir si elles ont changé, où elles en sont dans leur vie, si elles sont toujours vivantes… Bref, s’auto-raconter des potins quoi ! Ben oui, y’a personne avec qui le faire, alors on se débrouille comme on peut ! Petit aperçu d’une auto-discussion :

« Noooooon, mais c’est elle ? Vraiment ? On dirait qu’on lui a aspiré la face avec un Dyson à pleine puissance ! Wooooaaah le temps ça fait des dégâts quand même ! ». Ce qui veut dire : « *rire sadique* Hahahahahahahaha (y’en a assez je crois…), j’ai trouvé celle qui me fera du bien quand je me sentirai moche !!! ».

« J’y crois pas… Il est gay ????!!!!! Meeeeeerde ! Je pensais pas ! C’est normal, il était trop beau, c’est toujours eux qui sont gays  » Ce qui veut dire : « Aaaah c’est pour ça qu’il voulait pas de moi ! Ouf ! J’ai cru que je pouvais pas plaire à un garçon comme lui !  » (Forme d’auto-rassurance. Oui on « s’auto » beaucoup).

« Mon Dieu, ils sont en couple eux ? Ah j’aurais pas cru que c’était son genre de fille. Tant mieux pour elle, elle en était très amoureuse ! ». Ce qui veut dire : « J’y crois pas qu’il ait préféré ce thon à moi !!! On pourrait réinventer la pièce Cyrano de Bergerac rien qu’en voyant son nez ! Si ça se trouve il est devenu aveugle entre temps. Oui ça doit être ça » (auto-rassurance, deuxième acte !).

Et j’en passe… C’est assez chronophage n’empêche ! Et puis, vous avez l’impression que vous êtes tout un groupe grâce à ces réflexions très intéressantes et intellectuelles. Un bon débat mental en perspective !

2.Ecouter de la musique : Ou comment passer de la pseudo latina sexy se trémoussant comme Shakira, avec le fessier de Beyoncé, à Bridget Jones écoutant All by Myself en ayant peur de finir vieille fille et mangée par ses bergers allemands. Oui, une femme aime bien pouvoir écouter les musiques qu’elle aime lorsqu’elle est seule et à l’abri de tout regard inquisiteur. Elle aime pouvoir écouter des musiques bien tristes qui la font chialer comme une héroïne de film américain pendant des heures en se disant qu’elle n’est qu’une pauvre nulle. Et quand l’ipod diffuse Blank Space de Taylor Swift, elle aime penser d’un coup, que non, elle n’est pas si nulle, qu’elle est une dominatrice, que c’est elle la maîtresse de son destin et qu’elle est une femme qui a plus de cojones (j’adooore ce mot, il est tellement drôle !) qu’un homme ! Oui… La musique révèle la bipolarité qui sommeille en chacune de nous.

3.Se regarder dans la glace : en se palpant-roulant les bourrelets qu’elle trouve qu’elle a en trop, se « matant » les fesses et la peau d’orange les enrobant, qui la déprime tellement qu’elle se retrouve à éplucher avec énervement et sadisme, ce fruit de malheur ! Aaaah… Quelle fille n’a pas passé du temps à se flageller regarder devant un miroir en espérant que si elle ferme les yeux très très fort et en y croyant très très fort, elle va se retrouver avec le corps de Megan Fox ? Moi j’ai mal aux yeux à force d’essayer d’y croire…  Sinon, il y a pire que la glace. Il y a le… LE PÈSE-PERSONNE ! (Tan tan tannnnn !!!). Cet objet qui ne sert à personne (surtout pas à votre mec) sauf à vous… Témoin implacable de vos délits. Mode d’emploi :

  • Ne pas avoir beaucoup manger la veille
  • A utiliser au saut du lit (après toutes sorte de commissions)
  • Sans avoir déjeuner
  • Virer votre chat de la balance
  • Et ! Essentiel ! Ne pas avoir UN SEUL vêtement !

Oui, parce que même la petite culotte compte ! Et même… « Si je me démaquille, je serai moins lourde ? ». Et vous entamez ensuite ce que j’appelle : la danse de la balance. Un pied. Deux. Le poids ne plaît pas. Descend. Remonte. S’appuie sur un meuble. Redescend. Enlève la pince des cheveux. Remonte. Le poids ne plaît toujours pas. Sur une jambe. Sur la pointe des pieds. Rentre le ventre. Vide l’air (QUOI ? On sait jamais !). Redescend. Va mourir……

P.S : Ah ! Et surtout, ne vous pesez jamais les cheveux mouillés… Ça rajoute des grammes l’eau !

4.Manger des trucs… Qu’elle s’interdit de manger : quand une femme se retrouve toute seule chez elle, qu’elle se regarde dans son miroir et qu’elle voit qu’au bout d’une semaine, malgré quelques « abdos-fessiers » et smoothies bananes-fraises, sont corps refuse de se transformer en machine à sex-appeal, elle jette un ptit coup d’œil à gauche, un ptit coup d’œil à droite et… file vers le placard de l’enfer ! Ce placard remplit de bonnes choses totalement proscrites, si elle souhaite perdre ce qu’elle a à perdre. Ce placard remplit de petits pêchés mignons qui ne cessent de piailler « mangez-moi, mangez-moi, mangez-moiiiiiaaaaa (…) » (j’espère que la musique s’est mise dans votre tête et va vous pourrir la journée, comme elle vient de pourrir la mienne. J’aime partager !). Et là… C’est le drame ! Ce paquet de gâteau au chocolat hyper calorique, qui vous fait de l’œil depuis si longtemps, va être mis à mal en un éclair (de chocolat ! huhu). Mais ! Comme personne ne vous a vu, que vous avez englouti ça telle une boulimique qui reviendrait d’un road trip en Éthiopie, c’est comme si vous n’aviez rien mangé ! Hein ? Non ? « Si personne ne te voit, aucun poids tu prendras ». Dicton du grand maître Bouddha (parce qu’il sait de quoi on parle !).

5.Faire du sport… Pour compenser la séance d’ « empiffrage » : parce que si. On finit par culpabiliser de ce qu’on vient d’avaler. Alors on se dit que si on enfile notre tenue de (compèt’) sport et qu’on se fait une petite séance de « détox-woman », cela compensera les 1500 calories de la tablette de chocolat Milka aux oréos. Alors, la femme se précipite (oui, plus de temps à perdre avant que ça dégouline jusqu’au popotin, aux cuisses et aux hanches, c’est une question de temps les gars !) dans sa chambre et sort de son placard… LA tenue de sport. On parle pas du vieux leggins troué et du t-shirt trop grand, NAN-NAN. Je vous présente la dernière lubie féminine (qui commence à être bien connue) : avoir une tenue de sport digne de Charlotte York dans Sex and the City. C’est-à-dire : avoir une classe de folie pour mieux digérer la pilule qu’on va en chier baver salement, qu’on va cracher nos poumons… Et quand on a fini d’admirer cet investissement qui nous a coûté la peau (d’orange) des fesses, qu’on a fini de s’instagramer alors qu’on a même pas commencé (mais c’est pour se motiver !), et qu’on décide d’allumer une vidéo youtube où la fille arrive à te sourire même quand son corps se retrouve à 190°, ses jambes derrière sa tête et qu’elle fait ça tout en se tenant sur ses bras, et bien… On regrette. Fort. Très fort. C’est pour ça que c’est plus facile de fermer les yeux et d’espérer une transformation soudaine, ouais, ouais… Mais on s’accroche, on culpabilise trop, alors on préfère douiller. Et quand on arrive au bout de notre vie (c’est-à-dire après 10 min environ…), qu’on on a envie de crever, qu’on s’en fout d’avoir un corps de rêve finalement, que notre queue de cheval si parfaite se trouve être devenue une espèce d’animal mort sur notre tête et que nos beaux habits de sportives de haut niveau ne sont plus que des serpillères puantes, on essaye de se relever, fièrement. Parce qu’on a bougé notre corps ! Parce que, parce que… QUOI ?? J’ai perdu seulement 50 calories ??????? … Mais c’est pas possible ! … Et puis merde… J’ai faim maintenant…

diptyque02

 *

Bon, même si tout n’est pas vrai (un peu quand même, beaucoup…) et qu’il y a pas mal d’exagération et de stéréotypes (mais c’est rigolo de se lâcher un peu de temps en temps), si vous vous êtes reconnue dans au moins une de ces catégories ou que vous avez vos « petits trucs » à vous quand vous êtes seules, laissez-moi un commentaire ! Je me ferai un plaisir de le lire !

J’espère que je vous aurai au moins fait sourire et que vous aurez découvert des petits secrets féminins si vous êtes un homme, ou que vous vous sentirez un peu moins seule si vous êtes une femme !

Je vous embrasse fort ♥

DSC_2190_WEB

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Jenny 30 mars 2015 at 21 h 37 min

    Franchement j’adore !!
    Nan nan pas tant de stéréotypes que ça j’avoue sans honte être comme ça mdr
    Super article ma belle

    • Reply Melle Myu 30 mars 2015 at 22 h 14 min

      Merci beaucoup ma belle, c’est vraiment très gentil à toi 🙂
      Haha, je suis contente si tu t’es reconnue un peu, on est au moins deux à faire certaines de ces bizarreries 😉

      Plein de bisous <3

  • Reply Ton Elfe 31 mars 2015 at 16 h 57 min

    on reprend…
    oooh c’est votre appart cette belle pièce lumineuse??? =)

    Gros bisous ma coquine <3

    • Reply Melle Myu 31 mars 2015 at 23 h 39 min

      Ouiiiiii ! C’est en partie pour ça qu’on a eu un coup de coeur pour lui, grâce à sa lumière =)

      Gros bisous mon hormone ambulante <3

  • Reply Mathilde 13 avril 2015 at 22 h 03 min

    Je me retrouve un peu trop là dedans… Surtout sur les cochonneries que je mange quand Lolo n’est pas dans les parages..

    • Reply Melle Myu 21 avril 2015 at 23 h 10 min

      Haha, malheureusement moi aussi, sauf que nous n’avons pas la même morphologie… *vie injuste* ! 😉

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.