Today Vivre

C’est la douce mélancolie.

26 août 2014
_DSC2372_mademoisellemyu-2

Agnes ObelDorian ♫ –

Mettez cette musique et vous comprendrez ce dont je vais vous parler (n’oubliez pas de passer l’annonce publicitaire de Youtube s’il y en a une).

Il y a des jours comme ça. Des jours plein de pensées, plein de souvenirs, plein de doutes. Des jours où un piano joue dans votre tête. Il joue des notes tristes. Des notes qui ne sont pas désespérées, simplement tristes. Il joue des notes d’hiver et dans votre cœur lourd, il pleut. Non, pas une grosse pluie, mais une pluie fine et régulière. Une pluie doucement mélancolique. C’est la douce mélancolie.

  Il y a des jours comme ça, nous avons « l’âme en peine »…

Il y a des jours comme ça. Des jours où vous comprenez Victor Hugo et cette pensée pleine de vérité : « La mélancolie c’est le bonheur d’être triste ». La mélancolie, ce n’est pas le désespoir, ce n’est pas aussi douloureux, aussi profond. La mélancolie, c’est une douce tristesse, sans amertume, presque amicale, un état qu’on caresse avec délicatesse. C’est la douce mélancolie.

Il y a des jours comme ça, nous avons l’âme éplorée…

Il y a des jours comme ça. Une musique, un souvenir, une angoisse, une photo et elle est là. Elle s’immisce dans un cœur comme un délicat poison dans des veines. Et le piano joue toujours. Il joue toujours dans notre tête ses notes mornes. Et derrière une contrebasse se fait entendre de temps en temps. C’est la musique des jours sans rire. C’est la musique des sourires aux parfum de chagrin. C’est la douce mélancolie.

Il y a des jours comme ça, nous avons l’âme solitaire…

Il y a des jours comme ça. Dans notre tête nous sommes remplis de moments de notre vie et on se sent seul. Seul face à eux, eux trop nombreux. Seul face à eux, eux qui ne sont qu’à nous. A nous. Qui ne sont ressentis comme on les ressent, seulement par nous-même, par notre esprit. Seul avec nos souvenirs, nos regrets, empreints de mélancolie. Une mélancolie que chacun de nous peut ressentir. Une mélancolie qui nous a déjà tous un jour bercée. Un jour où on ne s’y attend pas ou un jour où nous décidons de la revoir. C’est la douce mélancolie.

Il y a des jours comme ça, nous avons l’âme amochée… 

Il y a des jours comme ça. Qu’on soit de nature heureuse ou malheureuse, la mélancolie nous envahie. La véritable mélancolie est une amie. C’est celle qui nous rend secrètement heureux d’être malheureux. Comme ça, de temps en temps, avec douceur. Une tristesse qu’on aime parce qu’elle est tendre, sans une once de violence. Une tristesse qui danse, avec élégance, dans les limbes de notre mémoire, dans le dédale de nos souvenirs passés. C’est la douce mélancolie.

Il y a des jours comme ça… C’est la mélopée de l’âme.

Il y a des jours comme ça. Et puis il y a les autres. Ceux qui ne le sont pas. Ceux où le piano joue de belles envolées et que la contrebasse se tait. Ceux où dans notre cœur il ne pleut plus. Ceux où le soleil est revenu. Des jours où il n’y a pas de peurs, pas de doutes. Des jours où les musiques ravissent les esprits par leurs rythmes enflammés et que le cœur chante intérieurement une aria dont lui seul à le secret. C’est la douce mélodie.

Il y a des jours comme ça, l’âme se met à chanter…

Il y a des jours comme ça. C’est la douce mélodie.

_DSC2365_mademoisellemyu

_DSC2380_mademoisellemyu-2

Beaucoup de flou, mais ce sont mes premiers vrais autoportraits. Et malgré ce « trop de flou », j’aime leur ambiance alors tant pis, ne cherchez pas la mise au point, cherchez ce qu’il se dégage (pour vous peut-être rien, pour moi si)… Il y a des jours comme ça, on a envie d’être flou.

Je vous embrasse et n’oubliez pas de me laisser un p’tit mot, ça me fait toujours plaisir !

Coeur coeur, amour, miaou sur vous !

Myu ♥

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply