Myu sweeties Vivre

Euphorie solitaire

1 juillet 2015

Je me noie en toi. Regarde-moi, je me laisse couler dans tes bras…

Mettre une chanson dans ses oreilles, s’assoir à un café et regarder les gens vivre et se croiser, sans même se rencontrer.

Inventer les vécus, les histoires, les pensées, de ces inconnus que vous ne reverrez jamais plus, ces inconnus qui ne font que passer.

Et puis, soudain, une brèche du temps, fêlure de votre rêverie paisible.

Vous le sentez, posé sur vous, vous sentez sa présence et vous vous retournez.

S’aimer du regard durant l’espace de quelques secondes; s’enivrer à deux dans l’invisible.

S’embarquer pour une histoire fugace, un frisson d’un instant. Un battement de cœur plus fort, un désir saisissant. Un souffle un peu plus court, un besoin ardent.

Et poursuivre son chemin de vie sans avoir réellement compris, cette amnésie du temps.

Seule trace de cet instant suspendu, un sourire dessiné sur un visage, preuve de l’existence de cette rencontre clandestine, de deux regards qui se sont attrapés au vol, pour une danse secrète et éphémère.

Une danse qui s’est évanouie dans un battement de cil; douce séparation, évanescente intimité, euphorie solitaire.

euphorie-solitaire-mademoiselle-myu.02

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Monique 23 juillet 2015 at 15 h 49 min

    J’aime aussi beaucoup cet article. Il me parle. Ces instants contiennent tous les possibles. Pendant quelques secondes on choisit de bouger ou pas. Combien d’autres chemins aurions nous pu prendre? Cela aurait-il changé notre vie ou les événements nous auraient-ils ramenés où nous devions aller? Sommes-nous prédestinés? Quoi qu’il en soit, le temps d’un souffle, d’un regard, nous avons le sentiment puissant d’être libre de notre destin. Même si nous ne faisons rien, il est exaltant de sentir cette liberté réaffirmée. Je songe à la nouvelle écrite par mon homme, « le parc de l’Arquebuse »…

  • Leave a Reply